PLan du site [HISTOIRE DE L'ECRITURE] Histoire de l'écriture, histoire de l'art   Brigitte Tschamper créations internet, infographisme
  [HISTOIRE DE L'ART]
HISTOIRE DE L'ECRITURE: de l'écriture cunéiforme à la PAO
HISTOIRE DE L'ART PICTURAL: des peintures rupestres au Pop'art
  L'art préhistorique ou pariétal L'art égyptien L'art mésopostamien L'art crétois
  L'art Grec L'art à Rome L'époque paléochrétienne    
  Le moyen-âge
La Renaissance
L'art baroque Le rococo
  Le néoclassique Le Romantisme Le mouvement Réaliste    
  Les Impressionnistes LES ….ISMES! L'art contemporain    
DES ANNÉES 1990 à nos jours            
[Créations] [Infographies]   [Contact] [Bibliographie][Liens]        

La Renaissance
   
Les XVème et XVIème siècles sont considérés comme une époque de transition entre le Moyen-Age et les Temps Modernes. C'est durant cette période qu'eut lieu une série de changements politiques, économiques, sociaux et intellectuels : [LA RENAISSANCE].
Sur le plan politique, le féodalisme perd de l'importance: les villessont fortes et les rois, dont les nations sont déjà établies, sont puissants. Le pouvoir papal s'en voit affecté et souffre bientôt d'un autre mal: la Réforme protestante.
La Renaissance est une période de remise en question des croyances séculaires. C'est une période de bouillonnement intellectuel, jetant les bases de ce qui constituera la pensée et la science du XVIIe siècle. L'idée de la Renaissance que l'Homme gouverne la nature s'apparente au concept de Francis Bacon de domination de l'Homme sur les éléments naturels, qui permet l'essor de la science et de la technologie modernes. Les notions de république et de liberté, préservées et défendues par les penseurs de la Renaissance s'appuyant sur les textes de leurs prédécesseurs de l'Antiquitéinfluent sur la théorie constitutionnelle en Angleterre et en France. Cette floraison d'idéaux humanistes côtoie néanmoins les réflexions les plus intolérantes : la Renaissance est également l'époque des guerres de Religion, du mépris des cultures non européennes, de l'esclavagisme.
Mais la Renaissance reste, avant tout, une grande période artistique. Sa contribution à l'art occidental est immense.

L'[humanisme] est une autre rupture culturelle avec la tradition médiévale, voire la plus importante.
Avec lui apparaît le concept d'un homme universel et individualiste qui se distingue par ses talents et sa vitalité. Cet homme se caractérise aussi par une grande curiosité qui l'amène non seulement à la recherche de continents mais aussi à la recherche de la vérité scientifique. La Renaissance trouve ses origines dans l'Italie du XIIIème siècle, mais ce n'est qu'au XVeme siècle, à Florence, qu'apparaissent dans toute leur splendeur et s'épanouissant, tous les arts, principalement la peinture, l'architecture et la sculpture. Ce mouvement se propagera ultérieurement hors d'Italie.


Massimiliano Sforza,
le fils du duc de Milan,
assiste à une leçon collective.





Vasari
, Portrait d'Alexandre de Médicis.
Le mécénat, pratiqué par de riches familles, a contribué au développement des arts pendant la Renaissance. Protégé de la puissante dynastie florentine des Médicis, Giorgio Vasari a réalisé le portrait de plusieurs de ses membres, dont ceux de Laurent le Magnifique et d'Alexandre de Médicis, commandités tous deux en 1533-1534 par Ottavien de Médicis.
Ce portrait est inspiré par une statue de Michel-Ange, celle de Julien de Nemours
La perfection du corps par l'exercice physique, un idéal rarement reconnu au Moyen Âge, devient un objectif essentiel de l'enseignement de la Renaissance. Les études humanistes — tout comme les grands efforts artistiques de cette époque — sont encouragées et soutenues financièrement par de grandes familles comme les Médicis à Florence, les Este à Ferrare, les Sforza à Milan, les Gonzague à Mantoue, ainsi que les ducs d'Urbino, les doges de Venise et les papes à Rome. En France, la Renaissance italienne est introduite et favorisée par François Ier (1494-1547).